Events First Article





POUR LA GRATUITE DE L’ENSEIGNEMENT DE BASE, MAIS GOMA INVITE A L'APPLICATION DE L’ACCORD DE BIBWA

La gratuité de l’enseignement de base dans les écoles publiques n’a pas cessé d’interpeller les partenaires de l’éducation sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo. Il importe de rappeler que sa mise en œuvre poursuit son petit bonhomme de chemin, hormis certaines anicroches liées à son faible commencement. C’est notamment une marche pacifique organisée ce lundi 14 octobre dans la ville de Goma, par les enseignants des écoles publiques du coin, en destination du gouvernorat pour y déposer un mémorandum.

Comme personne ne l’ignore, depuis bientôt deux semaines, aucune langue n’a réussi à calmer la grève déclenchée dans la ville de Goma. En la matinée d’aujourd’hui, ce soulèvement a été d’avantage renforcé. Une source sure, a affirmé qu’au moins 500 concitoyens, parmi lesquels des enseignants des écoles publiques de cette contrée, se sont mis dans la rue, en vue d’inviter tous les partisans de la gratuité à la bonne conscience. Les raisons de leur marche ont consisté à soutenir la gratuité telle que prônée par le Chef de l’Etat Felix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, à rappeler à l’Etat de payer les Nouvelles Unités (NU) et Non Payé (NP). De ce fait, ils ont dit NON à la prime des parents et aux zones salariales, de surcroît ils invitent au respect des accords de BIBWA

Au passage, signalons par ailleurs que dans cette même ville, il y a près de quelques jours, un chef d’établissement scolaire public, a été suspendu pour avoir saboté la mesure de la gratuité en exigeant de la part de chaque élève, des frais (3500FC) sans, aucune autorisation ni justification, c’est ce qu’a dénoncé 7sur7.cd, le samedi dernier. Selon l’Inspecteur Gilbert Wiholo contacté par la même source, conformément aux instructions données par le Secrétaire général de l’EPST « les contrevenants risqueront plus qu’une suspension. Les inspecteurs sont déjà déployés sur le terrain pour suivre la mise en application de cette mesure. »

L’Etat congolais, ayant bien étudié le contour de la gratuité avant de la prôner, nous espérons qu’il calmera cette hémorragie afin qu’elle ne s’étende sur tout le territoire national. Mais, une question reste posée : pourquoi seulement à Goma ?

Grâce Kalala

 

 

 

 
 
 
 

Téléphone:
+243852382925

Courriel:
info@mine-industries.com

Adresse:
805, avenue Mama Yemo, Commune Lubumbashi, Haut-Katanga, RD Congo.